info@agencerezo.com | 819 699.2944

  • Facebook
  • Twitter
  • Linkedin
  • Google+
  • Instagram
  • Pinterest

#hashtag, petit signe au grand pouvoir sur les réseaux sociaux

Home / #Outils / #hashtag, petit signe au grand pouvoir sur les réseaux sociaux

#hashtag, petit signe au grand pouvoir sur les réseaux sociaux

Petite histoire du hashtag et de son utilisation

Depuis plusieurs années, et toujours autant en croissance, le hashtag ne déroge pas des tendances du Web et des médias sociaux. Tout le monde (ou presque) utilise le hashtag, alias mot-clic ou mot-clé sur diverses plateformes. Ce fameux signe du dièse (#) peut servir à autre chose que composer un numéro de poste sur un téléphone ou encore à jouer au tic-tac-toe. Eh oui!

Son #origine : 1.0 à 2.0

Peu d’internautes savent que le hashtag existe depuis 1988. Par contre, son utilisation était légèrement différente. À sa naissance, il était utilisé par le protocole de communication IRC (Internet Relay Chat), de nombreux systèmes de discussions sur Internet. Chaque canal de discussion était précédé d’un hashtag. Le principe de base n’a pas changé; c’était pour classer les discussions en fonction de leur nom.

Mais quand les utilisateurs du Web ont-ils pensé à utiliser cette merveilleuse invention pour identifier leurs publications?

La personne ingénieuse est Chris Messina, qui fait renaître en août 2007 le système de 1988 sur Twitter. Les hashtags sont désormais utilisés de la même manière que des étiquettes pour classer les tweets. Grâce à lui, les tweets comportant un même dièse sont maintenant automatiquement regroupés ensemble pour faire naître le hashtag cliquable d’aujourd’hui : la version 2.0.

Ses #objectifs et son importance

Son objectif principal, c’est de regrouper par thématique. La recherche de contenu devient donc plus précise, concise et rapide. C’est ce qui facilite grandement la vie des abonnées, utilisateurs, fans, blogueurs, recherchistes et j’en passe. Tout le monde peut maintenant faire une veille rapide d’un sujet particulier grâce à un seul mot-clic.

TADAM, le hashtag est parfait pour marier vos stratégies de marketing traditionnelles à vos stratégies marketing numériques et sociales!

De plus, ce fameux signe se transpose sur toutes les plateformes et médias sociaux, ce qui en fait un indispensable dans une stratégie marketing. Sa plus grande force, c’est qu’on peut l’utiliser partout : Web, affiches, objets promotionnels, vidéos, images, vêtements, réseaux sociaux, etc. Il se transpose dans toutes les stratégies marketing, peu importe l’objectif poursuivi : générer une notoriété grandissante, produire une référence événementielle, augmenter le nombre de participation à un concours, lancer un nouveau produit et plus encore!

La #création d’un #hashtag viral

Créer un hashtag populaire n’est pas aussi simple que l’on croit. Mettre un dièse devant n’importe quel mot ne suffit pas. Pourquoi? Parce que tous les mots n’ont pas le même impact social. Voici quelques principes directeurs à respecter pour créer un hashtag viral :

hashtag viral, un hashtag qui est propulsé partout

1. Il doit être court, simple et facile à retenir.

#unhashtagtroplongcestpasfacileàlireniàretenir Trop long, c’est comme pas assez. Tenez-vous en à 15 caractères et moins, s’il vous plaît! Et oubliez les caractères spéciaux qui brisent le rythme. Donc, pas de virgule, parenthèses, point, tiret, étoile, etc.

2. Il doit être significatif pour votre communauté.

C’est votre communauté qui relaiera votre hashtag, d’où l’importance qu’il lui parle. Optez plutôt pour un concept lié à la marque. Par exemple, l’Association des Stations de ski du Québec (ASSQ) utilise #maneige, relié au concept des stations de ski. Plus évocateur que #ASSQ, non?

3. Il doit être unique.

Toujours important de s’assurer que votre hashtag n’est pas déjà utilisé, même si c’est votre acronyme! Il en existe tellement que quelqu’un d’autre utilise peut-être le même que vous pour complètement autre chose. Donc, difficile de se démarquer. Alors, soyez originaux!

4. Il doit être multilingue.

Le Web n’a pas de frontières, d’où l’importance d’un hashtag compréhensible par tous et partout! Même si nous privilégions notre belle langue française… Vous devez voir gros. Les tendances marketing, ça ne se propage pas juste au Québec. Un exemple : #MTLmoments, mot-clic officiel de Tourisme Montréal qui se dit aussi bien en français qu’en anglais.

5. Il doit être intuitif et pertinent.

Votre hashtag doit être relié à votre entreprise sans pour autant s’y limiter. Quel mot-clé viendrait à l’esprit de vos consommateurs en pensant à vous? Quelle pourrait en être l’utilisation? En misant sur un hashtag intuitif, vous vous assurerez de les rejoindre plus facilement!

6. Il faut utiliser le même hashtag partout et tout le temps!

Développer la popularité ainsi que l’utilisation d’un hashtag auprès de ses clients est un travail de longue haleine. La constance est donc importante. Un hashtag ou deux qui se répètent, pas un nouveau tous les jours. Après quoi, il faut frapper sur le clou. Utilisez-le partout, tout le temps, sur tout!

Le #hashtag et les #médiassociaux

Évidemment, sur toutes les plateformes, il faut utiliser les hashtags les plus populaires pour s’assurer d’être vu!

  • #Instagram : Meilleure plateforme pour le festival du hashtag! On en utilie autant qu’on veut, à condition qu’ils soient pertinents. En plus, son outil de recherche permet de voir le nombre de publications comprenant le hashtag recherché.
  • #Twitter : On se garde une petite gêne; 3 ou 4 hashtag maximum, ça fait l’affaire! Pour les mots-clics tendances, jetez un coup d’oeil dans la barre de gauche.
  • #Google+ : Ici, on peut mettre autant de hashtag qu’on veut, seulement s’ils sont pertinents. En tapant le dièse avec la première lettre d’un mot, les mots-clic utilisés apparaissent automatiquement dans une liste déroulante. Pratique!
  • #Pinterest : Les hashtags sont plus ou moins utiles sur Pinterest. La plateforme génère des résultats avec votre mot-clé exact et d’autres mots pertinents, qu’ils soient précédés ou non du dièse. Par exemple, une recherche du mot « fashion » vous donnera aussi des résultats avec les mots « outfit », « style », « jean », etc. Bref, inutile d’abuser des hashtags ici.
  • #Facebook : C’est la plateforme qui utilise le moins le concept du hashtag. Souvent, il y en aura si quelqu’un partage sa photo Instagram sur son compte Facebook. Sinon, vous pouvez ajouter des mots-clic quand même dans vos statuts, mais l’algorithme est bien moins développé pour la recherche efficace.

Les #ressources pour trouver les bons #hastags

Pour vous aider dans vos recherches et analyses de hashtags, trouver les plus populaires et ainsi vous propulser de façon virale sur le Web, voici quelques sites utiles :

#Overdose de #hashtag

L’abus du hashtag n’est pas nouveau. Encore aujourd’hui, plusieurs les alignent sans compter. Souvent, ces personnes utiliseront des mots-clic reliés à leur humeur, leur quotidien, les gossip ou le commérage, etc. Si cela engendre une perte de pertinence et d’efficacité, ça donne aussi du matériel pour les humoristes. Parmi les perles, on compte #Hashtag avec Jimmy Fallon et Justin Timberlake ou Peine d’amour avec les acteurs de Like-moi! sur Télé-Québec.

Allez rire un bon coup avec ces deux vidéos qui illustrent bien l’overdose!

Pour conclure, avec les bons hashtag, vos photos pourraient être repostées (partagées) sur plusieurs comptes. Les offices de tourisme ou les grandes marques aiment bien exploiter les photos de leurs fans. Si vous voulez qu’ils vous trouvent, il faut simplement les attirer. Dans notre cas, on utilise #teamrezo si le cœur vous en dit de nous faire un clin d’œil.

Partager sur:

Leave a comment

If you want to share your opinion, leave a comment.

Logged in as . Log out?

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>